Evénements très spéciaux

L'événementiel, un point fort de la Salamandre
Au-delà de la programmation régulière du cinéma, la Salamandre s'attache à développer aussi une programmation plus événementielle. En étant d'une part à la base d'initiatives originales : ont ainsi vu le jour les Nuits du cinéma (une nuit entière consacrée à l'œuvre d'un réalisateur) ou le Blind Kinö (blind test spécial cinéma en décembre au café Le Tempo). Et en s'associant d'autre part aussi souvent que possible aux temps forts du Pays de Morlaix: festival Panoramas, festival Armor India, Baie des Livres...




Le Repassage !

La Salamandre organise à partir du 28 mars 2018 une SEMAINE DE REPASSAGE pour revoir les films marquants de l'année 2017 ou voir enfin les films que vous aviez manqués à leur sortie.
 (Merci à tous de votre participation et de vos votes ! 😉)





120 BATTEMENTS PAR MINUTE
de Robin Campillo
 (France - 2017 - 2h23) 

Avec Nahuel Perez Biscayart, Arnaud Valois....

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs


Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l'indifférence générale. 
Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean.

Grand prix du jury, ce film moderne, politique et bouleversant n'a pas eu, à Cannes, la palme d'or qu'on espérait. Qu'importe. Il tient désormais à chacun d'en faire le grand film populaire qu'il doit être avant tout. Le nouvel Obs'





AU REVOIR LA HAUT
de Albert Dupontel
 (France - 2017 - 1h57) 
Avec 
Nahuel Perez BiscayartAlbert Dupontel....
Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l'un dessinateur de génie, l'autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l'entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire...

Cela fait un bien fou de voir un cinéma français capable d'être épique  et émouvant, sans pour autant tomber dans l'académisme et la guimauve. L'Express








PETIT PAYSAN
de Hubert Charuel
 (France - 2017 - 1h30) 
Avec
Swann Arlaud, Sara Giraudeau....
Pierre, la trentaine, est éleveur de vaches laitières. Sa vie s’organise autour de sa ferme, sa sœur vétérinaire et ses parents dont il a repris l’exploitation. Alors que les premiers cas d’une épidémie se déclarent en France, Pierre découvre que l’une de ses bêtes est infectée. Il ne peut se résoudre à perdre ses vaches. Il n’a rien d’autre et ira jusqu’au bout pour les sauver.


Avec un sens du casting, de l’écriture, du filmage et du montage, le jeune cinéaste défriche un terrain peu visité, la fiction agricole qui vire au genre. Bande à part






DETROIT
de Kathryn Bigelow
 (USA - 2017 - 2h14) 
Avec 
John Boyega, Will Poulter....
Interdit aux moins de 12 ans


Été 1967. Les États-Unis connaissent une vague d’émeutes sans précédent. La guerre du Vietnam, vécue comme une intervention néocoloniale, et la ségrégation raciale nourrissent la contestation.

À Detroit, alors que le climat est insurrectionnel depuis deux jours, des coups de feu sont entendus en pleine nuit à proximité d’une base de la Garde nationale. Les forces de l’ordre encerclent l’Algiers Motel d’où semblent provenir les détonations. Bafouant toute procédure, les policiers soumettent une poignée de clients de l’hôtel à un interrogatoire sadique pour extorquer leurs aveux. Le bilan sera très lourd : trois hommes, non armés, seront abattus à bout portant, et plusieurs autres blessés…


En racontant par le menu cette nuit de cauchemar, "Detroit" devient un film d’horreur, distillant les relents d’une implacable violence aveugle, d’une justice à deux vitesses, d’une suprématie insoutenable. C’est fort et juste, jamais complaisant, sans doute en dessous de la réalité. C’est prenant à hurler. Bande à part


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire