vendredi 16 octobre 2020

Cette semaine !

 




AUTONOMES
de François Bégaudeau (France -2020 - 1h50)
Documentaire
Ici et là, hors des radars de la représentation majoritaire, des gens, parfois seuls, parfois associés, cultivent des modes de vie, de production, de pensée, de croyance, de soin, en rupture au moins relative avec les manières certifiées conformes. Autonomes se tient dans la compagnie de quelques-uns de ceux-là, en Mayenne et alentours.
"Autonomes" s'attache plutôt à décrire la persistance de croyances – dans des savoirs ancestraux, dans le système D ou dans une forme de spiritualité (religieuse autant qu'animiste) – opposées à la croyance aveugle dans le capitalisme. Avoir-alire.com
Rencontre avec le réalisateur mercredi 14 octobre à 20h30
La librairie Dialogues Morlaix accueillera F. Bégaudeau le même jour à 18h pour la signature de son nouveau roman "Un enlèvement"





DRUNK
de Thomas Vinterberg (Danemark -2020 - 1h55)
Avec Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen....
Le film fait partie de la Sélection Officielle Cannes 2020
Quatre amis décident de mettre en pratique la théorie d’un psychologue norvégien selon laquelle l’homme aurait dès la naissance un déficit d’alcool dans le sang. Avec une rigueur scientifique, chacun relève le défi en espérant tous que leur vie n’en sera que meilleure ! Si dans un premier temps les résultats sont encourageants, la situation devient rapidement hors de contrôle.









JOSEP
de Aurel (France/Espagne -2020 - 1h14)
Animation
Le film fait partie de la Sélection Officielle Cannes 2020

Février 1939. Submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le gouvernement français les parque dans des camps. Deux hommes séparés par les barbelés vont se lier d’amitié. L’un est gendarme, l’autre est dessinateur. De Barcelone à New York, l'histoire vraie de Josep Bartolí, combattant antifranquiste et artiste d'exception.
Regard sur l’histoire et drame humain, "Josep" illustre combien l’animation se prête au traitement de sujets graves. Le film méritait sa sélection à Cannes, autant par son sujet, son traitement que sa forme. Magnifique. Culturebox

lundi 12 octobre 2020

A l'affiche !

 





BLACKBIRD
de Roger Michell (USA -2020 - 1h37)
Avec Susan SarandonKate WinsletMia Wasikowska....
Lily et son mari Paul décident de réunir enfants et petits-enfants pour un week-end dans leur maison de campagne. Trois générations d’une même famille se retrouvent, avec Jennifer, l’aînée, son mari Michael et leur fils de 15 ans, Jonathan, mais aussi Anna, la cadette, venue avec Chris, sa compagne. En fait, cette réunion de famille a un but bien particulier : atteinte d'une maladie dégénérative incurable, Lily refuse de subir une fin de vie avilissante et décide de prendre son destin en main. Mais tout le monde n’accepte pas cette décision. Non-dits et secrets remontent à la surface, mettant à l’épreuve et redessinant tous les liens qui unissent les membres de cette famille, alors que le temps des adieux approche…
Susan Sarandon est somptueuse dans ce film funèbre et doux sur l’ultime réunion de famille d’une vieille dame condamnée par la maladie. Le Parisien
 




LES HEROS NE MEURENT JAMAIS
de Aude-Léa Rapin (France -2020 - 1h25)
Avec Adèle Haenel, Jonathan Couzinié, Antonia Buresi....
Dans une rue de Paris, un inconnu croit reconnaitre en Joachim un soldat mort en Bosnie le 21 août 1983. Or, le 21 août 1983 est le jour même de la naissance de Joachim ! Troublé par la possibilité d’être la réincarnation de cet homme, il décide de partir pour Sarajevo avec ses amies Alice et Virginie. Dans ce pays hanté par les fantômes de la guerre, ils se lancent corps et âme sur les traces de la vie antérieure de Joachim. 
Présenté à la Semaine de la critique au Festival de Cannes en 2019, "Les Héros ne meurent jamais" aborde surtout la peur de la mort de manière drôle, subtile, originale, surfant entre fantastique et profond réalisme. CNews
 




LUX ÆTERNA

de Gaspard Noé (France-2020 - 51 min)
Avec Charlotte Gainsbourg, Béatrice Dalle...
Charlotte Gainsbourg accepte de jouer une sorcière jetée au bûcher dans le premier film réalisé par Beatrice Dalle. Or l’organisation anarchique, les problèmes techniques et les dérapages psychotiques plongent peu à peu le tournage dans un chaos de pure lumière.
Trip méta, hallucination, expérimentation en roue libre... "Lux Æterna" est un peu de tout cela. Mais derrière le vernis du gadget arty, l'expérience demeure un des gestes les plus obsédants, ramassés, et ravageurs de son auteur. Ecran Large