mercredi 12 décembre 2018

A l'affiche !




BLIND KINO #6
Le revoilà!!! Le BLIND KINO !

Un blind test spécial cinéma avec des extraits de films à deviner et NOUVEAU cette année des animations musicales, des jeux, tout cela lié au cinéma !

Des places de cinéma à gagner... des lots donnés par nos amis de Wart et des Moyens du Bord.

Présentation par le fabuleux Julien! Petite présentation des règles : • équipe de 8 max • 8 séries de 10 • si égalité à la série, mort subite ! • un ou deux bingos par série (les équipes doivent deviner le nom du film, le premier qui répond juste gagne le point) C'est gratuit alors RDV au Tempo le samedi 15 décembre à partir de 19h, on compte sur vous !

Que le meilleur gagne !

En partenariat avec Le Tempo, Wart, L'Assoce Tomate, Le Roudour et Les Moyens du Bord




CINE CONCERT !

CADET D'EAU DOUCE// Ciné Concert
de Charles Reisner (USA - 1928 - 1h11)
Avec Buster Keaton
A partir de 6 ans
Surnommé « l’homme qui ne rit jamais », réalisateur, acteur, cascadeur et in- venteur génial, Buster Keaton a su marquer le cinéma muet par son sens du rythme, la sophistication de sa mise en scène et sa poésie lunaire. Dans ce lm de 1928, nous suivons les aventures du jeune William Can eld, candide au grand coeur, tiraillé entre son père et son amour pour la belle Kitty, sur les eaux tumultueuses du Mississippi. 
Une rencontre hors du temps entre un des chefs d’œuvre du burlesque américain et les mélodies libres et profondément actuelles du duo nantais Ekko : Jérémie Ramsak à la contrebasse et machines et David Morand aux cornets et machines.
Pour mettre en musique ce film, Ekko choisit de s’affranchir des codes du cinéma muet en proposant une partition résolument moderne : acoustique et électronique se mêlent pour offrir un regard nouveau sur ce film drôle, poétique, émouvant et empreint d’humanité: une rencontre hors du temps entre la musique d’Ekko, libre et lumineuse et ce chef-d'oeuvres du burlesque américain.
Dimanche 16 décembre 16h



UNE AFFAIRE DE FAMILLE
de Hirokazu Kore Eda (Japon - 2018 - 2h01)
Avec Lily Franky, Sakura Andô...
Au retour d’une nouvelle expédition de vol à l’étalage, Osamu et son fils recueillent dans la rue une petite fille qui semble livrée à elle-même. D’abord réticente à l’idée d’abriter l’enfant pour la nuit, la femme d’Osamu accepte de s’occuper d’elle lorsqu‘elle comprend que ses parents la maltraitent. En dépit de leur pauvreté, survivant de petites rapines qui complètent leurs maigres salaires, les membres de cette famille semblent vivre heureux – jusqu’à ce qu’un incident révèle brutalement leurs plus terribles secrets…








SAMOUNI ROAD
de Stefani Savona (Italie - 2018 - 2h08)
Documentaire 
Dans la périphérie rurale de la ville de Gaza, la famille Samouni s’apprête à célébrer un mariage. C'est la première fête depuis la dernière guerre. Amal, Fouad, leurs frères et leurs cousins ont perdu leurs parents, leurs maisons et leurs oliviers. Le quartier où ils habitent est en reconstruction. Ils replantent des arbres et labourent les champs, mais une tâche plus difficile encore incombe à ces jeunes survivants : reconstruire leur propre mémoire. Au fil de leurs souvenirs, Samouni Road dresse un portrait de cette famille avant, pendant et après l’événement qui a changé leur vie à jamais.
En mélangeant onirisme [...] et hyperréalisme 3D, Savona explose les codes du documentaire pour raconter toutes les rues Samouni du monde, ces impasses oubliées de l’histoire où coagule le sang des victimes. Sidérant. Libération



REINE D'UN ÉTÉ
de Joya Thome (Allemagne - 2018 - 1h07-VF)
Avec Lisa Moell...
A partir de 8 ansLes vacances viennent de commencer et Léa, 10 ans, n’a pas envie de partir en colonie car elle ne partage plus vraiment les centres d’intérêt des filles de son âge. Une après-midi, elle découvre une bande de garçons en train de construire un radeau et tente de se joindre à eux mais ils n’acceptent pas les filles... Quand ils la mettent au défi de prouver son courage et sa détermination, c’est le début d’un été riche en aventures.
Initiatique, habillé de paysages tendres et de personnages délicieusement atypiques, ce film acidulé renouvelle l’art des récits de jeunesse et la petite Lisa Moell, qui a fait vœu d’être actrice, ne s’est pas trompée de route. Le Parisien
Cinéma-différence 
Samedi 15 décembre à 15h30 ! 
TOUS PUBLICS, adaptés pour les personnes dont le handicap peut entraîner des troubles du comportement.Présence de bénévoles. Information de l’ensemble du public. Son modéré. Lumière éteinte progressivement. Absence de publicité et de bandes annonces.
> >>> www.cinemadifference.com




FANNY ET ALEXANDRE
de Ingmar Bergman (Suède - 1983 - 3h08)
Avec Pernilla AllwinBertil GuvePernilla August....
L'histoire se déroule dans la Suède du début du XXe siècle. Le film dépeint la vie d'un jeune garçon, Alexandre, et de sa soeur Fanny au sein d'une famille aisée, les Ekdahl. Les parents de Fanny et Alexandre travaillent dans le théâtre et sont très heureux ensemble jusqu'à la mort subite du père. Peu après ce drame, la mère trouve un prétendant, un évêque luthérien, et accepte sa proposition de mariage. Elle déménage chez lui avec les enfants ; c'est un endroit où règne une atmosphère sévère et ascétique. Les enfants sont soumis à son autorité stricte et impitoyable. C’est à travers le regard de deux enfants, l'évocation de toutes les étapes de la vie d'une femme au début du 20ème siècle. Fanny et Alexandre débute par une grande fête où se retrouvent autour d’une généreuse tablée tous les membres de la grande famille Ekdahl....
Le film est aussi visuellement somptueux, magnifiquement interprété. Seul regret, Bergman a renié cette version « courte », le film ne prenant sa vraie valeur, à ses yeux, que dans la version de cinq heures et quarante minutes. Trois heures de bonheur tout de même ! Télérama
Ciné club le mardi 18 décembre à 20h

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire