mardi 30 janvier 2018

A l'affiche !



WONDER WHEEL
de Woody Allen (USA - 2017 - 1h41)
Avec Kate Winslet....
Wonder Wheel croise les trajectoires de quatre personnages, dans l'effervescence du parc d’attraction de Coney Island, dans les années 50 : Ginny, ex-actrice lunatique reconvertie serveuse ; Humpty, opérateur de manège marié à Ginny ; Mickey, séduisant maître-nageur aspirant à devenir dramaturge ; et Carolina, fille de Humpty longtemps disparue de la circulation qui se réfugie chez son père pour fuir les gangsters à ses trousses.








UN THEATRE SUR LA LUNE
de Eric Chebassier & Jean-François Ducrocq (France - 2017 - 52 minutes)
Documentaire
Depuis plus de trente ans, Madeleine Louarn mène avec les comédiens handicapés mentaux de l’Atelier Catalyse, ancré à Morlaix, une expérience de théâtre singulière, joyeuse et extraordinairement fertile. A l’occasion de la création de « Ludwig, un roi sur la lune » – sélectionné pour le 70ème Festival d’Avignon au mois de juillet 2016 – nous nous attardons avec eux à tous les détails de la préparation : des répétitions à la grande première.
Au-delà de l’aventure de cette création théâtrale, le film nous propose une rencontre avec ces comédiens, saisissant leur intimité et leur humanité, leur rapport singulier au
monde…

Séance unique en présence de l'équipe du film le jeudi 1er février à 20h30



LE PORTRAIT INTERDIT
de Charles de Meaux (France/Chine - 2017 - 1h43)
Avec Fan Bingbing, Melvil Poupaud....
Au milieu du XVIIIème siècle, le jésuite Jean-Denis Attiret est un des peintres officiels de la Cour impériale de Chine. Il se voit confier la tâche honorifique de peindre le portrait de l’impératrice Ulanara. Cette concubine devenue impératrice à la suite de la mort de la première femme de l’empereur Qian Long aura un destin très particulier. Sorte de figure romantique avant l’heure, il ne restera d’elle que ce portrait à la sensualité énigmatique de Joconde asiatique. Le film raconte ce moment fiévreux où l’impératrice chinoise rencontre le peintre jésuite. Un moment où la relation électrique entre un peintre et son modèle est prise en étau entre les contraintes de la cour (et son étiquette rigide) et les différences culturelles les plus extrêmes.
Le film joue sur la distance et la proximité, l'écart entre deux visions du monde, les grands espaces du palais et l'intimité des séances de pose, le silence et les sonorités exotiques (parfois contemporaines), pour composer une alchimie cinématographique singulière. .  Le Figaro

mercredi 24 janvier 2018






LES HEURES SOMBRES
de Joe Wright (GB - 2017 - 2h06)
Avec Gary Oldman....

Homme politique brillant et plein d’esprit, Winston Churchill est un des piliers du Parlement du Royaume-Uni, mais à 65 ans déjà, il est un candidat improbable au poste de Premier Ministre. Il y est cependant nommé d’urgence le 10 mai 1940, après la démission de Neville Chamberlain, et dans un contexte européen dramatique marqué par les défaites successives des Alliés face aux troupes nazies et par l’armée britannique dans l’incapacité d’être évacuée de Dunkerque. 
Alors que plane la menace d’une invasion du Royaume- Uni par Hitler et que 200 000 soldats britanniques sont piégés à Dunkerque, Churchill découvre que son propre parti complote contre lui et que même son roi, George VI, se montre fort sceptique quant à son aptitude à assurer la lourde tâche qui lui incombe. Churchill doit prendre une décision fatidique : négocier un traité de paix avec l’Allemagne nazie et épargner à ce terrible prix le peuple britannique ou mobiliser le pays et se battre envers et contre tout. 
Avec le soutien de Clémentine, celle qu’il a épousée 31 ans auparavant, il se tourne vers le peuple britannique pour trouver la force de tenir et de se battre pour défendre les idéaux de son pays, sa liberté et son indépendance. Avec le pouvoir des mots comme ultime recours, et avec l’aide de son infatigable secrétaire, Winston Churchill doit composer et prononcer les discours qui rallieront son pays. Traversant, comme l’Europe entière, ses heures les plus sombres, il est en marche pour changer à jamais le cours de l’Histoire.
Joe Wright sublime un sujet rebattu en le traitant avec un style et une énergie hors du commun.  Ecran Large


 
LA FIANCEE DU DESERT
de  Cecilia Atán, Valeria Pivato (Argentine - 2017 - 1h18)
Avec Paulina García, Claudio Rissi....
Teresa, 54 ans, a toujours travaillé au service de la même famille jusqu'au jour où elle est contrainte d'accepter une place loin de Buenos Aires. Elle entame alors un voyage à travers l’immensité du désert argentin, et ce qui semblait être le bout du chemin va s’avérer le début d’une nouvelle vie.
(...) les qualités de ce petit joyau : discrètement féministe, tranquillement surréaliste..  Positif








LUCKY
de John Carroll Lynch (USA - 2017 - 1h28)
Avec Harry Dean Stanton, David Lynch....
Lucky est un vieux cow-boy solitaire. Il fume, fait des mots croisés et déambule dans une petite ville perdue au milieu du désert. Il passe ses journées à refaire le monde avec les habitants du coin. Il se rebelle contre tout et surtout contre le temps qui passe. Ses 90 ans passés l'entraînent dans une véritable quête spirituelle et poétique.
"Lucky" est une épopée intérieure qui illustre avec pudeur qu’une crise existentielle peut survenir à tout âge de la vie (…) Harry Dean Stanton nous quitte en allumant une dernière cigarette, clôturant un premier film à la mise en scène maîtrisée et à la hauteur de son talent.  Critikat




DU SOLEIL DANS LES YEUX
de Antonio Pietrangeli (Italie- 1953 - 1h38)
Avec Irène Galter, Gabriele Ferzetti....
Celestina est une jeune paysanne qui quitte son petit village pour chercher du travail comme domestique à Rome. Ses différents employeurs profitent de son innocence tout comme les hommes, attirés par sa beauté. Elle se fait courtiser par un jeune plombier, Fernando, dont elle tombe amoureuse et qui disparaît alors qu’elle est enceinte…
Mais le talent de Pietrangeli repose sur sa direction d’acteurs, dans la finesse d’écriture de ses personnages, importants ou non (et ils sont nombreux), dans son don pour les notations psychologiques et évocatrices des différents milieux sociaux. Ainsi que dans la tendresse sans complaisance qu’il accorde à ses personnages. Jamais il ne les condamne ni ne cherche à les valoriser. Les inrocks
Ciné club le mardi 30 janvier à 20h30


mercredi 17 janvier 2018




A GHOST STORY
de David Lowery (USA - 2017 - 1h32)
Avec Casey Affleck, Rooney Mara

Apparaissant sous un drap blanc, le fantôme d'un homme rend visite à sa femme en deuil dans la maison de banlieue qu'ils partageaient encore récemment, pour y découvrir que dans ce nouvel état spectral, le temps n'a plus d'emprise sur lui. Condamné à ne plus être que simple spectateur de la vie qui fut la sienne, avec la femme qu'il aime, et qui toutes deux lui échappent inéluctablement, le fantôme se laisse entraîner dans un voyage à travers le temps et la mémoire, en proie aux ineffables questionnements de l'existence et à son incommensurabilité. 
(...) un chef-d'oeuvre qui ne ressemble à rien de connu.   Mad movie
Avec "A Ghost Story", David Lowery a réussi un film vertigineux et doux qui dit le séisme du deuil, la puissance du souvenir et la réalité de l’invisible.   Bande à part

Du 17 au 23 janvier




I AM NOT A WITCH
de Rungano Nyoni (France/ GB - 2017 - 1h34)
Avec
Maggie Mulubwa, Henry B.J. Phiri....

Shula, 9 ans, est accusée de sorcellerie par les habitants de son village et envoyée dans un camp de sorcières. Entourée de femmes bienveillantes, condamnées comme elle par la superstition des hommes, la fillette se croit frappée d’un sortilège : si elle s’enfuit, elle sera maudite et se transformera en chèvre... Mais la petite Shula préfèrera-t-elle vivre prisonnière comme une sorcière ou libre comme une chèvre ?
Du 17 au 23 janvier





 
VERS LA LUMIERE 
de Naomi Kawase (Japon - 2017 - 1h43)
Avec 
Masatoshi Nagase, Ayame Misaki...

Misako passe son temps à décrire les objets, les sentiments et le monde qui l’entoure. Son métier d’audiodescripteur de films, c’est toute sa vie. Lors d’une projection, elle rencontre Masaya, un photographe au caractère affirmé dont la vue se détériore irrémédiablement. Naissent alors des sentiments forts entre un homme qui perd la lumière et une femme qui la poursuit.
Du 17 au 23 janvier








LE MUSEE DES MERVEILLES
de Todd Haynes (USA - 2017 - 1h57)
Avec
Oakes Fegley, Millicent Simmonds...

Sur deux époques distinctes, les parcours de Ben et Rose. Ces deux enfants souhaitent secrètement que leur vie soit différente ; Ben rêve du père qu'il n'a jamais connu, tandis que Rose, isolée par sa surdité, se passionne pour la carrière d'une mystérieuse actrice. Lorsque Ben découvre dans les affaires de sa mère l’indice qui pourrait le conduire à son père et que Rose apprend que son idole sera bientôt sur scène, les deux enfants se lancent dans une quête à la symétrie fascinante qui va les mener à New York.
Cinéma-différence / séance en VF
Samedi 20 janvier à 15h30 ! TOUS PUBLICS, adaptés pour les personnes dont le handicap peut entraîner des troubles du comportement.Présence de bénévoles. Information de l’ensemble du public. Son modéré. Lumière éteinte progressivement. Absence de publicité et de bandes annonces.
> www.cinemadifference.com



mercredi 10 janvier 2018




THE FLORIDA PROJECT
de Sean Baker (USA - 2017 - 1h51)
Avec
Brooklynn Prince, Bria Vinaite....

Moonee a 6 ans et un sacré caractère.
Lâchée en toute liberté dans un motel de la banlieue de Disney world, elle y fait les 400 coups avec sa petite bande de gamins insolents.
Ses incartades ne semblent  pas trop inquiéter Halley, sa très jeune mère.
En situation précaire comme tous les habitants du motel, celle-ci est en effet trop concentrée sur des plans plus ou moins honnêtes pour assurer leur quotidien… 

Ce n'est pas un simple mélodrame cadré : c'est une petite odyssée revigorante, colorée, drôle, chatoyante, d'une douceur souvent magnifique, et portée par des acteurs fantastiques. Avec en prime, une conclusion qui transporte le coeur.  Ecran Large





L'USINE DE RIEN
de Pedro Pinho (Portugal - 2017 - 2h57)
Avec
José Smith Vargas, Carla Galvão, Hermínio Amaro...

Une nuit, des travailleurs surprennent la  direction en train de vider leur usine de ses machines. Ils comprennent qu'elle est en cours de démantèlement et qu'ils vont bientôt être licenciés. Pour empêcher la délocalisation de la production, ils décident d'occuper les lieux. À leur grande surprise, la direction se volatilise laissant au collectif toute la place pour imaginer de nouvelles façons de travailler dans un système où la crise est devenue le modèle de gouvernement dominant.
On navigue entre la farce, le pamphlet, le film idéologique, la recherche cinématographique et la remise en question stimulante d'un système que le film fait joyeusement voler en éclats.   La dauphiné libéré



EL PRESIDENTE
de Santiago Mitre  (Argentine - 2017 - 1h54)
Avec
Ricardo Darín, Dolores Fonzi...

Au cours d’un sommet rassemblant l’ensemble des chefs d’état latino-américains dans un hôtel isolé de la Cordillère des Andes, Hernán Blanco, le président argentin, est rattrapé par une affaire de corruption impliquant sa fille. Alors qu’il se démène pour échapper au scandale qui menace sa carrière et sa famille, il doit aussi se battre pour conclure un accord primordial pour son pays.  





mercredi 3 janvier 2018



LA PROMESSE DE L'AUBE
de Eric Barbier (France - 2017 - 2h10)
Avec Pierre Niney, Charlotte Gainsbourg....

De son enfance difficile en Pologne en passant par son adolescence sous le soleil de Nice, jusqu’à ses exploits d’aviateur en Afrique pendant la Seconde Guerre mondiale… Romain Gary a vécu une vie extraordinaire. Mais cet acharnement à vivre mille vies, à devenir un grand homme et un écrivain célèbre, c’est à Nina, sa mère, qu’il le doit. C’est l’amour fou de cette mère attachante et excentrique qui fera de lui un des romanciers majeurs du XXème siècle, à la vie pleine de rebondissements, de passions et de mystères. Mais cet amour maternel sans bornes sera aussi son fardeau pour la vie…
Eric Barbier, Charlotte Gainsbourg et Pierre Niney restituent avec fougue l'idée centrale de cette trajectoire épique : celle d'un fils littéralement possédé par sa mère. Un défi d'incarnation en grande partie relevé. Bande  à part



MARIA BY CALLAS
de Tom Volf (France - 2017 - 1h53)
Documentaire

"Il y a deux personnes en moi, Maria et La Callas…" 
Artiste en quête d'absolu devenue icône planétaire, femme amoureuse au destin hors du commun,  Maria by Callas est le récit d’une vie exceptionnelle à la première personne. Callas dévoile Maria, et révèle une personnalité aussi enflammée que vulnérable. Un moment d'intimité auprès d'une légende et toute l'émotion de cette voix unique au monde. 

Documentaire nourri d’images inédites, ce premier long-métrage donne une vision nouvelle et bouleversante de Maria Callas, l’icône et la femme, quarante ans après sa disparition.  Bande à part






LA PETITE TAUPE ET LES MACHINES
de Zdenek Miler (Rép Tchèque - 2017 - 44 min)
Animation
 

A partir de 3 ans
Les aventures de la petite taupe continuent avec cinq nouveaux courts métrages : La Petite taupe et le hérisson (1970), La Petite taupe et le téléphone (1974), La Petite taupe et les allumettes (id.), La Petite taupe et l'automobile (1963) et La Petite taupe et la musique (1974). 
Ciné concert le mercredi 3 janvier à 11h  
Accompagnement au piano par Maxime Iffour 











ZOMBILLENIUM
de  Arthur de Pins, Alexis Ducord (France - 2017 - 1h18)
Animation
 

A partir de 6 ans
Dans le parc d’attractions d’épouvante Zombillénium, les monstres ont le blues. Non seulement, zombies, vampires, loups garous et autres démons sont de vrais monstres dont l’âme appartient au Diable à jamais, mais en plus ils sont fatigués de leur job, fatigués de devoir divertir des humains consuméristes, voyeuristes et égoïstes, bref, fatigués de la vie de bureau en général, surtout quand celle-ci est partie pour durer une éternité... Jusqu'à l'arrivée d'Hector, un humain, contrôleur des normes de sécurité, déterminé à fermer l’établissement. Francis, le Vampire qui dirige le Parc, n’a pas le choix : il doit le mordre pour préserver leur secret. Muté en drôle de monstre, séparé de sa fille Lucie, et coincé dans le parc, Hector broie du noir... Et si il devenait finalement la nouvelle attraction phare de Zombillénium ?  
 "Zombillénium" est une réussite complète. Surfant sur la mode des vampires (Twilight), des zombies (The Walking Dead) et autres morts pas tout à fait morts mais morts quand même, le film d'animation d'Arthur de Pins et Alexis Ducord en propose une vision tout à fait nouvelle. Culturebox