mercredi 31 mai 2017

A l'affiche !



UNE FAMILLE HEUREUSE
de 
Nana Ekvtimishvili, Simon Groß (Georgie - 2017 - 1h59)
Avec
Ia Shugliashvili, Merab Ninidze...

Professeure dans un lycée de Tbilissi, Manana est mariée depuis 25 ans à Soso. Ensemble, ils partagent leur appartement avec les parents de Manana, leurs deux enfants et leur gendre. Une famille en apparence heureuse et soudée jusqu'à ce qu'à la surprise de tous, Manana annonce au soir de son 52e anniversaire sa décision de quitter le domicile conjugal pour s’installer seule.
Dans cette histoire de séparation sans rancune, des angles morts s'éclairent, des blessures se réveillent. Et aussi, peut-être, des sentiments. Cet étonnant mouvement que décrit le film est empreint, de bout en bout, d'une très belle sensibilité.   Télérama




L'EUROPE EN COURT
Programme de courts métrages (Europe - 2017 - 1h27)

PANTHÉON DISCOUNT de Stéphan Castang
AMÉLIA & DUARTE de Alice Guimarães et Mónica Santos
BÜRGERMEISTER de Moritz Adlon
NA CHERVENO de Toma Waszarow
STILLE PÅ SETT de Tonje Meinhardt
TIMECODE de Juanjo Giménez Peña

Dans le cadre de la Fête de l’Europe, le Conseil départemental, l’association Côte Ouest et le réseau Cinéphare s’associent pour mettre à l’honneur le cinéma européen et faire découvrir ses facettes au grand public à travers une sélection de films.
En une heure et demie de courts métrages, les formes cinématographiques, les langues, les couleurs et les genres se succèdent et se répondent pour dessiner un portrait en mosaïque de l’Europe d’aujourd’hui.
Séance unique le jeudi 1er juin à 20h30, présentée par Arthur Lemasson, programmateur du Festival Européen du court-métrage de Brest




RODIN
de Jacques Doillon (France - 2017 - 1h59)
Avec Vincent Lindon, Izia Higelin...

À Paris, en 1880, Auguste Rodin reçoit enfin à 40 ans sa première commande de l’Etat : ce sera La Porte de L’Enfer composée de figurines dont certaines feront sa gloire comme Le Baiser et Le Penseur. Il partage sa vie avec Rose, sa compagne de toujours, lorsqu’il rencontre la jeune Camille Claudel, son élève la plus douée qui devient vite son assistante, puis sa maîtresse. Dix ans de passion, mais également dix ans d’admiration commune et de complicité. Après leur rupture, Rodin poursuit son travail avec acharnement. Il fait face au refus et à l’enthousiasme que la sensualité de sa sculpture provoque et signe avec son Balzac, rejeté de son vivant, le point de départ incontesté de la sculpture moderne.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire