lundi 19 août 2013

C'est la rentrée !






JEUNE ET JOLIE
de François Ozon  (France – 2013 – 1h34)


Interdit aux moins de 12 ans

Le portrait d’une jeune fille de 17 ans en 4 saisons et 4 chansons.

Formidable actrice dont on n’a pas fini d’entendre parler (...) La maîtrise d’un réalisateur parvenu au sommet de son métier (...) Ce n’est pas de l’art ostentatoire, la mise en scène est discrète mais, pour qui y est sensible, de cette précision qui conditionne l’efficacité. L'Humanité






LES SALAUDS

de Claire Denis (France – 2013 – 1h40)
Avec Vincent Lindon…
Commandant, à bord d’un supertanker, Marco Silvestri doit rentrer d’urgence à Paris, abandonner le navire. Sa sœur Sandra est aux abois… son mari suicidé, une entreprise en faillite et sa fille unique à la dérive. Sandra désigne le coupable : l’homme d’affaires Edouard Laporte. Marco loue un appartement dans l’immeuble où Laporte a installé sa maitresse et leur fils. Mais Marco n’avait pas prévu les secrets de Sandra, qui brouillent la donne…

“Il adopte la forme d'un cauchemar envoûtant aux contours incertains, une abstraction lynchienne, irriguée par les éclats de mise en scène de Claire Denis, par sa capacité unique à créer une atmosphère en un seul plan.  ”  Les inrocks











L'HOMME DE RIO
de Philippe de Broca (France – 1964 – 2h)
Avec Jean Paul Belmondo…
Le deuxième classe Adrien Dufourquet est témoin de l'enlèvement de sa fiancée Agnès, fille d'un célèbre ethnologue. Il part à sa recherche, qui le mène au Brésil, et met au jour un trafic de statuettes indiennes.


C'est (...) une œuvre originale et charnière dans le cinéma français, qui s'inscrit aussi bien dans les contours de la Nouvelle Vague que dans l'appropriation de codes issus des films à grand spectacle américains (dont l'inévitable séquence de la bagarre générale dans un saloon bondé) ” dvdclassik.com
Ciné club le mardi 27 aout à 20h30









JOUR DE FÊTE
de Jacques Tati (France – 1949 – 1h16)
Avec Jacques Tati…
Des forains s'installent dans un calme village. Parmi les attractions se trouve un cinéma ambulant où le facteur découvre un film documentaire sur ses collègues américains. Il décide alors de se lancer dans une tournée à "l'américaine".

“Aujourd’hui, c’est la version originale en noir et blanc qui ressort sur nos écrans grâce à la restauration initiée par Les Films de Mon Oncle. Où l’on (re)découvre que les éclats comme la patine nostalgique sont d’abord l’œuvre du rythme aussi tendre que vivace de ce poème visuel. ” Critikat

“La superbe restauration de "Jour de fête" offre la possibilité de revoir en salles le premier long métrage de Jacques Tati dans toute la splendeur d’un noir et blanc qui fait oublier que le film avait été initialement pensé et tourné en couleurs (...).”
Libération

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire